Avion, comment ne plus avoir le mal de l’altitude ?

Comme il existe le mal de mer en bateau, en avion, il est possible de faire face au mal de l’altitude. Encore appelé le mal aigu des montagnes, c’est un mal qui peut apparaître dès qu’on atteint une altitude de 2500 mètres. Il peut se manifester à travers les symptômes comme les maux de tête, le mauvais sommeil, la perte d’appétit et bien d’autres. Un long voyage en avion peut rapidement être pénible si vous souffrez de mal. Comment ne plus avoir le mal d’altitude ? La réponse dans cet article.

Quand vous ressentez les symptômes

Il peut vous arriver de ressentir pour la première fois les symptômes du mal de l’altitude. Il est bien évidemment important de pouvoir les identifier. Les plus fréquents sont : les maux de tête, le mauvais sommeil, les nausées et vomissements, la perte d’appétit, la fatigue et l’essoufflement. Si vous ressentez l’un de ces symptômes ou même plusieurs d’entre eux, voici trois choses à faire dans l’ordre défini :
- Ne pas forcer son corps et s’arrêter ;
- Se reposer et essayer de récupérer ;
- Continuez si possible son activité.
Si vous constatez qu’il n’y a pas une amélioration de votre état au bout d’un certain moment, contactez votre médecin le plus tôt possible pour éviter des complications.

Quelques précautions pour limiter le mal

Pour l’heure, il n’y a pas encore une solution à 100 % efficace pour lutter contre le mal de l’attitude outre que l’acclimatation. Autrement dit, il vous faudra vous habituer petit à petit aux hautes altitudes avec le temps pour ne plus ressentir les symptômes du mal d’altitude. En haute altitude, le froid combiné à la faible présence de l’oxygène est une cause du mal d’altitude. Nous vous conseillons de vous vêtir de vêtements qui vous gardent au chaud. Si nécessaire, mettez également les gants et un bonnet. Par ailleurs, il est recommandé de consommer suffisamment des liquides, l’eau de préférence et d’éviter l’alcool. Ayez un régime alimentaire léger, mais avec un apport conséquent en calories.